Communauté d'intérêts Suisse de l'intolérance à l'histamine (SIGHI)
Informations sur l'histaminose et les mastocytoses, pour les personnes concernées et les professionnels de la santé

IntroductionNouveautésHistaminoseSymptômesDiagnoseThérapie
Groupes d'entraideForums de discussionMilliers de questionsTéléchargementsLiensContact
Rapports empiriques

Cette traduction ne corresponde pas nécessairement à la page originale en allemande!

Symptômes

image symbolique: éruption


Contenu:


Résumé:

Les symptômes de l’histaminose peuvent ressembler à ceux d’une allergie, d’un empoisonnement alimentaire ou d’un refroidissement. Ils surviennent surtout en relation avec l’ingestion de certains aliments, mais peuvent aussi devenir chroniques, sans relation évidente avec la nourriture. Une palette énorme de symptômes non-spécifiques est possible. Chaque personne pourra être touchée par certains symptôme ou d’autres. Les symptômes les plus fréquents sont:

  • Muqueuses nasales gonflées, nez qui coule, éternuements, crachat, toux d’irritation, difficulté respiratoire.
  • Problèmes de digestion: diarrhée, douleur abdominale, ballonnements, aigreurs
  • Démangeaison, éruptions cutanées, rougeurs, flush au visage
  • Bouffées de chaleur, sueurs, sensations thermiques perturbées
  • Palpitations, tachycardie, chute de pression
  • Maux de tête, migraines, vertiges
  • Troubles du sommeil, fatigue
  • Nausée, vomissment
  • Troubles menstruels
  • Oedèmes (gonflements, paupières gonflées)

Général

Variété du profil des troubles

L’histamine remplit de nombreuses fonctions dans notre corps. C’est pourquoi une histaminose peut prendre des formes très distinctes et toucher différents organes. Toutes les personnes concernées ne présenteront pas les mêmes symptômes, chacun ayant ses points faibles où se manifesteront les troubles en premier avant le reste de l’organisme. La plupart du temps les personnes seront touchées par les troubles décrits ci-après, de façon simultanée ou dissociée. Les troubles peuvent parfaitement survenir de manière isolée ou bénigne, p.ex. un mal de tête isolé. Certains troubles sont chroniques ou fréquents. Les symptômes sont de natures si différentes que les personnes touchées ne feront souvent pas le rapport entre ceux-ci et une source commune: l’histamine.

Voir aussi: symptômes > récits d’expérience (en allemand)

Difficulté d'identifier ce qui provoque les symptômes

Si jamais une personnes concernée reussit d'identifier ce qui provoque les symptômes (voir la page Thérapie et ses pages inférieures), il s'agit souvent de:

Aliments: vin rouge, vin mousseux, Champagne ("allergie à'alcool"), fromage bien mûr, poisson (thon) et fruits de mer, viande transformée (saucisses, charcuterie, viande séchée), tomates, pizza ("allergie au pizza"), noix, choucroute, aliments tout prêts, additifs alimentaires ("incompatibilité aux additifs").

Médicaments: acide acétylsalicylique (Aspirine), produits de contraste pour la radiographie, antidouleurs (analgésique),anesthésiants, ("allergie aux médicaments").

Degré de gravité de la maladie

Le degré de gravité peut être très différent. Les personnes les plus légèrement concernées ne ressentiront des symptômes que dans les situations les plus extrèmes, par exemple après des repas riches et arrosés d’alcool ou de médicaments. Dans les cas les plus lourds une consommation d’une petite quantité d’histamine peut conduire à des troubles métaboliques et une incapacité de travail (ou du moins un fort inconfort) durant un ou plusieurs jours. Beaucoup de concernés, tant que la maladie n’est pas diagnostiquée et soignée, sont «toujours un peu malades» et voient leur qualité de vie nettement limitée. Ils ont une santé un peu défaillante sans être véritablement malades et arrivent à mener une vie dans l’ensemble normale.

Symptômes non-spécifiques

Important: Les symptômes relevés ici sont dits non-spécifiques, c’est-à-dire qu’ils pourraient être l’expression de bien d’autres cuases. C’est pourquoi il est important de clarifier si d’autres pathologies ne sont pas en cause (diagnostic différentiel. Il n’est pas possible de diagnostiquer une histaminose à partir des symptômes observés. Mais si une personne est touchée par ces symptômes sans que leur cause n’ait été établie, alors il conviendrait de considérer la possibilité d’une histaminose.Voir aussi: avertissment relatif aux questions de santé! (en allemand)

Symptômes de l'histaminose / de l'intolérance à l'histamine

Cette liste n’a pas prétention à être exhaustive. Il s’agit d’un recensement des symptômes couramment reconnus comme en lien avec l’intolérance à l’histamine par les personnes touchées et dont l’incidence diminue ou disparaît avec le régime d’élimination totale de l’histamine, même si la relation n’en a pas été prouvée scientifiquement dans tous les cas. Car il manque encore des méthodes diagnostiques, on ne sait pas encore si quelques symptômes sont causés par des autres transmetteurs, qui aparaissent donc seulement en cas d'une maladie de mastocytes (mastocytose, MCAS, ...). Tous ces symptômes peuvent survenir mais tous ne surviennent pas nécéssairement:

Fonction digestive, fonction gastrointestinale

Le plus souvent, une histaminose provoque des troubles gastrointestinaux aigus ou chroniques. Ces troubles sont souvent décrits comme non-spécifiques, vu que des analyses étendues ne montrent pas de maladie particulière. On parle alors de côlon irritable. Le lien entre la prise de certains aliments et les symptômes est difficile à faire. Cela est dû au fait que l’assimiliation des aliments se fait sur de longues heures pendant la digestion, et que les gênes surviennent donc de manière décalée dans le temps. Cependant, les aliments fortement chargés en histamine ou avariés peuvent provoquer des maux d’estomac ou des diarrhées aigues dans les 15-30 minutes après ingestion.

  • Troubles digestifs, ballonnements, douleurs abdominales, crampes d’estomac ou intestinales, coliques.
  • Diarrhée fréquente ou chronique, diarrhée matinale. L’histamine augmente la motilité intestinale, d’ou un transit trop rapide du bol alimentaire et une digestion incomplète.
  • Plus rarement aussi constipation ou alternance constipation / diarrhée
  • Aigreurs d’estomac, reflux gastro-oesophagien
  • Estomac et intestins facilement irritables, syndrome de l’intestin irritable
  • Nausées, vomissments
  • Mal des transports
  • Syndrome du restaurant chinois (controversé)
  • Symptômes proches de ceux d’une gastroentérite

Système cardiaque et circulatoire

  • Chute de tension, hypotension
  • Arythmies
  • Palpitations
  • Tachycardie, hausse du rythme cardiaque (jusqu’à la crise de panique)

Peau, muqueuses, voies respiratoires

  • "rhume permanent", muqueuses nasales gonflées, nez qui coule (rhinite, rhinorhée), spécialement pendant ou après les repas, indépendamment de la teneur en histamine de ceux-ci et renforcés par le froid/fumée/smog/parfums

  • Saignement du nez facile (après s‘être mouché)
  • Transpirations, sueur, sueur nocturnes, mains et pieds moites, bouffées de chaleur
  • Flush (rougeur) au visage après les repas, peau du visage comme irritée
  • Impuretés au visage, acné, points noirs, surproduction de sébum, peau grasse
  • Eruptions cutanées, eczéma, urticaire
  • Démangeaisons (par exemple du cuir chevelu ou des cicatrices de vaccination)
  • Les agressions physiques de la peau comme grattage, coups ou chaleur provoquent des rougeurs et des démangeaisons
  • Aux bras, le peau est parsemée de points rouges plus ou moins calleux (kératination). Relation éventuelle avec l’allergie pollinique?
  • Ampoules / nodules / durillons irrités sur les mains (image)
  • "Allergie au soleil": La peau rougit très vite au soleil, mais le "coup de soleil" disparaît très vite.
  • Lèvres sèches
  • Aphtes
  • Toux chronique, toux sèche, bronchite d’irritation, toussotements persistants, surtout en situation de stress
  • Crachat: mucosité épaisse détachée par la toux, grattement de gorge frequent, souvent les cordes vocals encombrées, surtout après les repas (similaire à une mucoviscidose)
  • Oedemes (gonflements dûs à l‘accumulation de liquide dans les tissus intersticiels)

Système nerveux

L’histamine prend part à la regulation du cycle veille-sommeil et est un neurotransmetteur. Si le corps est submerge en histamine, cela peut conduire à de nombreux symptoms neurologiques.

  • Maux de tête, migraines, sensation de pression dans la boite cranienne, sentiment de vertige
  • Fatigue, manque d’énergie, manque d’entrain, sensation d’épuisement, chroniquement épuisée
  • Manque de sommeil, diffcultés dèndormissement ou mauvaise qualité de sommeil, sommeil superficiel
  • Difficultés de concentration, difficultés dans les capacités intellectuelles, lenteur
  • Trous de mémoire
  • Hypersensibilité au bruit, recherche de calme et de situations sans évenements. Irritabilité
  • Manque de résistance au stress et au surmenage, sentiment de burn-out
  • Toussotements en situation de stress
  • Nervosité (même sans raison objective), inquietude, fourmillements, comme lors d’un abus de caffeine
  • Crampes musculaires, tremblements, soubresauts musculaires, grincements de dents, dents abrasées
  • Symptômes proches de ceux d’un empoisonnement léger à un poison nerveux

  • Mélancolie, tristesse, états dépressifs, dépression (sans origine idientifiable)
  • Pensées suicidaires
  • Perte passagère ou altération du l‘odorat
  • Changement de personnalité, autres

Système hormonal

  • Troubles de la menstruation: Dysmenorhée (règles douloureuses), perturbations du cycle menstrual
  • Endometriose?
  • Troubles de la croissance et du développement

Système immunitaire et inflammatoire

  • Tendance à l’infection, souvent malade
  • Tendance à l’inflammation
  • Maux de gorge
  • Enrouement
  • Symptômes ressemblant à ceux d’une grippe sans maladie claire, impression durable d'être malade, douleurs dans les membres (douleur aux membres)
  • Sinusites, inflammation des autres cavités nasales et périnasales
  • Nœuds lymphatiques gonflés ou douloureux de manière permanente
  • Angine, hypertrophie des végétations adénoïdes pouvant entrainer une ablation des amygdales. Or celles-ci jouent un rôle primordial dans l’immunité
  • Boule dans la gorge
  • Inflammation des tissus avec douleur inflammatoire ou sensibilité à la pression
  • Impression de chaleur, d’irritation douloureuse dans la tête, avec sensation de pression. Inflammation chronique encéphalique (non bactérienne)
  • Vessie douloureuse, irritée (comme lors d’une cystite), envie d’uriner
  • Inflammation des paupières, yeux rouges avec démangeaison
  • Accumulation de matière jaunâtre dans le coin des yeux ou de la bouche
  • Vision troublée
  • Douleurs rhumatismales, rhumatismes: maux de dos, muscles endoloris, courbatures
  • Maladies inflammatoires des articulations et des tendons
  • Parfois maux de dents, de gencives, inflammation des dents de sagesse
  • Symptômes qui rassemblent au herpès labial (Herpes simplex labialis)

Nutrition

  • Boissons alcoolisées mal tolérées ou alors en très petites quantités ("allergie à l'alcool")
  • Fringales
  • Déficit en vitamines et autres nutriments (Fer, vit. B12) dûes à l’assimilation ralentie des intestins irrités

Divers

Un corps irrité, inflammé et affaibli peutréagir de facon éxagérée à des variations légères de l’environnement, qui passeraient inapercues à une personne en bonne santé.

  • Météosensibilité
  • Electrosensibilité (sensibilité aux champs magnétiques, electrosmog)???
  • Sensibilité aux champs terrestres, noeuds magnétiques et autres phénomènes radiésthésiques???

Autres mots-clés

D'autres concepts qu'on utilise comme diagnose si on est confronté à des symptômes comme ça. L'incompatibilité à l'histamine est souvent confondés avec eux:

Sensibilité chimique multiple, allergie à l'environnément, maladie ecologique, incompatibilité environnementale idiopathique, somatisation, troubles somatoformes, toxémie allergique, l'allergie cérébrale, le syndrome d'allergie totale, la maladie du vingtieme siècle, l'allergie au 20. siècle, les maladies de style de vie dans les pays industrialisés, l'épuisement professionnel, syndrome de fatigue chronique, le syndrome de fibromyalgie, alexithymie, psychosomatique, hypocondriaque d'Internet, malade imaginaire.


Visite guidée: vers la page Symptome > Erfahrungsberichte (en allemand)



Sources

Astuce: Le bouton "back" de votre navigateur vous permettra de revenir à l'emplacement précédent.

SIGHIExperiences des membres SIGHI
nmiwww.nahrungsmittel-intoleranz.com > Home > Histamin > Symptome
Symptome.chwww.symptome.ch/wiki/Histamin-Intoleranz


Cette page est accréditée par la fondation Health On the Net: Cliquez pour vérifier. Ce site respecte
les principes de
la charte HONcode
.
Vérifiez ici.

Vainqueur du aha!-Award 2011

DE DE | EN EN

Version imprimable


Publicité:

  Aller au début   Mise à jour le 28.11.2013, (c) Copyright 2009 by SIGHI | Compte où verser les dons: 85-386246-4 | Remarques importantes |